SEP NEWS

Les grands singes également menacés par le coronavirus

Si la prévision se veut assez alarmante, c’est que par le passé des maladies relativement bénignes chez l’homme se sont révélées être mortelles pour les grands singes. Or le coronavirus étant déjà mortel pour l’homme, on peut être amené à penser que le risque de décès sera d’autant plus élevé chez les primates.


En 2008, des recherches avaient mis en évidence la première preuve directe de la transmission du virus de l’homme aux singes sauvages. Partant de là, il a été constaté que les virus respiratoires humains courants provoquent des épidémies mortelles chez les grands singes sauvages habitués au contact des humains. En 2016, des scientifiques avaient déjà signalé la transmission d’un coronavirus humain à des chimpanzés sauvages dans le parc national de Taï en Côte d’Ivoire.


Crédit photo : AFP


Orangs-outans, gorilles, chimpanzés, ce sont des espèces de grands singes avec lesquelles nous partageons 98% de notre ADN. Et ces parents génétiques sont aussi susceptibles d’attraper les mêmes maladies respiratoires que les humains, comme le covid-19. En raison de quoi, des scientifiques alertent sur la possible extinction des dernières populations de grands singes si la maladie venait à se répandre chez eux. Des mesures doivent donc être prises pour éviter que le coronavirus n’arrive jusqu’à eux.


Voir l'article complet


2 vues
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Google+ Icon

© 2020 SEP Concept Innovation
Les Egliseaux - 19170 VIAM

http://sep.concept-innovation.com